Anxiété

Publié le par jfs889

Ce samedi, je serai à une soirée organisée par un amis. C'est la première fois que je décide d'aller à une soirée au pied levé. C'est dans une optique de suivi de progrès que j'écris cet article. Véritable article de blog car il parlera directement de moi et de mon rapport à l'autre.

 

Traumatisme commun suite à la séparation de mes parents : responsabilité de la séparation reposant sur l'enfant. La séparation eu lieu et je me suis senti coupable de ne pas pouvoir me gérer tout seul du haut de mes dix ans. Je ne suis pas digne de l'amour qu'on me porte ni que l'on s'occupe de moi. Je ne veux pas déranger, de quelque manière que ce soit, je préfères rester reclu. Cela me rend formants et ermite, refusant toute invitation. Oui car je suis invité dans une autre ville et qu'il n'y aura pas de trains pour me ramener passé vingt-deux heures. J'ai donc soumis mon désarroi à mon amis qui n'a proposé de dormir sur place après. Aucune raison valable pour ne plus aller à cette soirée, je ne peux plus me défiler.

 

Responsable de la.séparation de mes parents, me poussant vers le mutisme. Je ne suis donc pas quelqu'un de confiance pour assurer mon bien être. J'accorde facilement une confiance que je recherche en moi, un évaluation de moi même me poussant à faire toujours mieux sans arriver au but, une récompense. État d'esprit simple que je devais avoir durant cette dixième année de mon existence. État d'esprit figé, stocké. Base friable sur laquelle j'ai construit pendant quatorze ans un esprit scientifique et logique. Cela.fait.donc un an et demi que cette base friable est de nouveau accessible. Mon esprit scientifique se mélangeant maladroitement avec cette poudre incomplète. Je ne sais pas comment nouer des relations, me faire confiance pour que les autres puissent s'appuyer sur moi.

 

Cette soirée, il y aura deux personnes sur plus d'une vingtaine que je connais. Je vais devoir parler à ses gens, des gens qui sont amis à mon amis, donc il est possible de trouver quelque terrain d'entente pour discuter, ou juste parler. Formuler des mots sans pourtant avoir une signifation ou une information à apporter. Parler pour ne rien dire. Parler. Et si.c'est possible, pourquoi ne pas se faire de nouveaux amis ? Attention toutefois quelqu'un qui parle avec mois n'en fait.certainement pas un amis. Plutôt une connaissance. Je devrai m'inspirer des relations sociales des sims.

 

Amis lecteurs merci. Partagez mes idées.

 

Ce post à été rédigé le 28 juin 2011, et la soirée c'est trrès bien passée ( mais je n'ai pas pris les devants une seule fois )

Publié dans Moi - pirate.

Commenter cet article