Le concept m'a tuer (1/2)

Publié le par jfs889

Il devient plutôt commun de faire d'écrire des articles incendiaires sur des choses que l'on apprécie pas. Mais la méthode demande de founir un minimum d'argument et d'être ouvert au commentaires. Dans ce cas l'article incendiaire est un article seulement provocateur afin de lancer un débat ou une chaine "troll" finissant sur un concept Nazi. Ici nous allons nous baser sur un exemple plutôt long : Dark Vador: George Lucas m'a tuer. Ce billet traite de l'univers de Star Wars en précisant la prélogie. Nous appelons prélogie l'ensemble des films Star Wars épisode 1 : la menace fantôme (1999), Star Wars épisode 2: L'attaque des clones (2002) et Star Wars épisode 3: La revanche des siths (2005). Le billet est daté du 24 avril 2010 et son nom rappelle un fait divers "Omar m'a tuer". Un film sorti en juin 2011 (souce allociné) décrira justement le fait divers. Mauvaise langue comme je suis, j'allais accuser de tous les mot mais ce n'est pas possible car il ne connaissait pas l'existence d'une sortie Blu-Ray ni même du livre Nicolas Sarkozy m'a tuer sorti cette année.

 

Nous sommes en 2010, l'actualité Star Wars tourne autour de la franchise "Star Wars: The Clone Wars" et la sortie en fin d'année de "Star Wars: Le Pouvoir de la Force 2". Nous pouvons évoquer également les parodies de Robot Chicken ou des Griffins qui peuvent tourner. Le dernier film de la saga est sorti il y à maintenant 5 ans donc le sujet est murement réfléchi. L'introduction est acide avec une pointe d'humour : j'apprécie la référence au jeu vidéo Pokémon avec un écureuil qu'il à enfermé dans une boule. L'introduction se termine sur une image représentant l'évolution de Star Wars. Cette image représente le fait que la production plus récente de la prélogie s'est faite sur fond vert en supposant l'absence de décord.

 

Le premier paragraphe indique que "George Lucas[...] viole ainsi son univers". Il va de soit que la réponse n'est pas donnée dans ce paragraphe, mais passons, peut être es-ce la un teasing pour la suite de la critique. Autrement nous somme dans une autre sorte de cas, ce cas ou le narrateur suppose que le lecteur connais déjà ses opinions et arguments sur le sujet. Afin d'être tout à fait exact, il convient alors de préciser ou l'on peut trouver ses arguments. Il devient difficile de critiquer lorsque nous n'avons pas un point de vue général sur le sujet, peut-être puis je être d'accord avec son raisonnement si je le connaissait depis le début.

 

Nous continuons généreusement avec George Lucas "ce sale pervers", ce qui signifie que GL détourne les fan de Star Wars. Star Wars est simplement le nom du premier film de la franchise sorti en 1977 et connu en France sous le nom de "La guerre des étoiles". Dans le DVD de bonus de la trilogie (fournie avec le premier coffret DVD de la trilogie Star Wars en 2001 environ) nous découvrons que GL avait écrit suffisamment d'histoire pour tenir trois films ( Star Wars épisode 4 : Un nouvel espoir, Star Wars épisode 5 : L'empire contre-attaque et Star Wars épisode 6 : Le retour du Jedi ). Ou plutôt que le script original se devait être séparé en plusieurs morceaux. Ce qui conduit au "drame" de "l’épisode 6 de la saga, [...] avec ses histoires d’oursons moches qui savattent le plus grand empire galactique de l’univers". Je ne reviens pas sur la beauté des ewoks qui est somme toute relative, néanmoins le film ne semble pas apprécié. et est qualifié de drame. Ce drame est donc le détournement des fans de Star Wars, dont le script original couvre également l'épisode 6. C'est donc , en soit, une contradiction. On ne peut détouner quelqu'un d'un objectif avec justement cet objectif.

 

Supposons que c'est le cas, le but est donc de finir une histoire en donnant la sensation que l'histoire est bien finie. Dire que l'histoire de la guerre des étoiles se fini avec le retour du Jedi afin de former une trilogie. C'est alors un raisonnement qui se tient. GL souhaite "pervertir" les fans car l'histoire est terminée. En regardant de plus près l'histoire chronologique de l'univers étendu, Star Wars reste endormi pendant une bonne dizaine d'années. L'autre point de vue serai le suivant: Star Wars était bien et L'empire contre-attaque était mieux. L'épisode 5 sortira en 1980 est il est réalisé par Irvin Kershner. Dans le DVD bonus (le même que le précédent) il confie que réaliser une suite à un film c'est plutôt difficile. Les rare cas de suite perdent en intéret car la surprise est passée. Le challenge fut donc de relever le niveau et apporter beaucoup plus de chose dans cet épisode par rapport au précédent. Star Wars est donc une saga ou le second film confirme et surpasse l'original. Il considéré aujourd'hui comme le préféré des fans (la je n'ai pas de référence je l'avoue).

 

Enfin, le paragraphe se termine sur "Au temps de la guerre des étoiles" (1978, Star Wars: Holliday Spécial) comme un des tout premier symbole du détournement de George Lucas. Pour décrire brievement les faits, suite au succés du film Star Wars, les droits sont cédés afin de réaliser un téléfilm sur Star Wars. Le problème est que le film est plutôt lent dans son histoire et n'introduit pas ce petit je ne sais quoi qui fait regarder jusqu'au bout le film. Depuis mon premier essai décris dans mon article d'avril 2011 je n'ai pas retenté l'experience. Il est vrai que la qualité du film qui est parvenue jusqu'a nous n'est pas très bonne. En bref, GL avait laissé les droits à d'autre pour cette fois la et depuis il supervise tous ce qui à rapport avec l'univers.

 

Poursuivons avec un deuxième paragraphe dans lequel "Il y a tellement de trucs qui sentent le vomi". De ce fait, en avance sur son temps, nous avons Star Wars olfactif ( surement dans les 10 ans après la sortie en 3D ). Un terme représentant des films qui seraient dégoutants. Enfin pas le film mais des élements du films, des "trucs". Donc dans sa grande magnanimité, il avoue que les films ne sont pas entièrement caca mais le film en est plein. Ce paragraphe introduit plus précisement le sujet, plus que la prélogie, c'est Anakin Skywalker (Hayden Christensen) l'"emo" qui brise le "personnage mythique" de la saga: Dark Vador (Darth Vader).

 

La critique est structurée en parties et sous parties. Les titres exposent le point de vue général qui sera  abordé dans le texte suivant. Cette partie est dédiée au raisons qui font que le personnage de Dark Vador est détourné de son personnage. Pour rappel, durant la prélogie, il n'y a pas de Dark Vador. Nous suivons l'histoire de Anakin créé par la force pour détruire une bonne foi pour toute les partisants du côté obscur de la force (ce qui n'amene pas l'équilibre en fait mais à l'unicité). Durant son parcours, il sera détourné du droit chemin par le Sith Dark Sidious alias Chancelier Palpatine. Suite à un combat plutôt rude et laissé pour mort, Anakin se verra reconstruire en une entité à moitiée droide et répondra au nom de Dark Vador. Au passage il aura tenté d'éradiquer tout partisant du côté clair de la force avec Dark Sidious. La sous-partie est dédiée à l'acteur Hayden Christensen.

 

J'aprècie les traits d'humour représentées apr de petites images durant la lecture. Nous en croiseront quelque autres qui seront plaisantes. Celle si parle de "nazi de l'espace avec de l'asthme". Pour le point godwin, nous somme fixé, le débat est allé beaucoup trop loin. Nous pouvons comprendre que les images on été réalisées après la rédaction de l'article à des fin d'illustration. Ensuite le nazi pourrai être remplacé par le guerrier ou le samurai. En effet, GL ne cache pas trop l'influence des tenues de samurai pour la création de l'armure de Dark Vador. Pour rendre l'atmosphère plus gai, parlons donc des sons que l'on entend dans l'espace dans les films de Star Wars. La science explique que l'abscence d'air dans l'espace empèche la propagation des ondes sonores et donc il n'y aurais pas de son. Mais ce serai beaucoup moins cool sans le son non ? Et bien il est possible de touner dans l'espace sans le son, je prend pour exemple la série TV Battlestar galactica dans laquelle les séquences dans l'espaces sont muettes.

 

Hayden Christensen n'est pas quelqu'un d'extrèmement doué au moment des films ("Hayden, pas vraiment doué de base") et cela est une consèquence du choix de casting de GL. Comme pour le casting de Star Wars il préfère embaucher des gens pas très reconnus. Il demande toute de même à quelques noms de soutenir la production (Sir Alec Guinness, Peter Cushing et Liam Neeson) avant de les faire déceder par un twist scénaristique. Des exceptions demeurent : Samuel L. Jackson (Mace Windu), Christopher Lee (Compte Dooku), Christopher Lee (l'empereur). Mais les personnages principaux sont des gens plus ou moins nouveaux sur les grosse production. Hayden est un bel acteur auquel il manque un jeu d'acteur, ce qui implique : "J’ai failli me lever en plein cinéma pour geuler "un laxatif pour Haydeeeen, viiiiiiiite !!1"". Nous constations alors le retour du caca (il y à eu "moule" et "pizza quatre fromage" entre deux) pour décrire le jeu d'acteur. Il faut aussi se dire que c'est ce qu'a trouvé de mieux GL dans les acteurs non reconnus. L'experience venant au fil des interprétations, un remake de Star Wars avec le Mark Hamil (Luke Skywalker) d'aujourd'hui serai surement très différent, plus subtil comme le fait Harisson Ford (Han Solo) qui à déjà un peu d'expérience. Ensuite je ne connais pas les relations qu'avaient les acteurs durant la prélogie, pour Star Wars M. Guinness c'est beaucoup entretenu avec les jeunes pour leur donner des trucs, ce qui à pu jouer en leur faveur à l'époque. Mais je suis d'accord, Hayden n'avait pas un très grand jeu dans ses deux films.

 

Plus loin, nous retrouvons "Jake Lloyd, le chiard" notre référence caca. Jake joue le rôle d'anakin dans l'épisode 1. Il est plus on moins difficile d'avoir un bon jeu d'acteur avec des enfants. C'est pour cela qu'il n'y à aucune critique sur l'acteur ici, mais des mots méchants sur les enfants jouant dans les choristes. "les pigeons fans" sont maintenant la nouvelle dénomination des gens appréciant les films de la prélogie voire même l'épisode 6, tenont nous le pour dit. (Je reviendrait éventuellement sur le sujet plus tard). Ce paragraphe ainsi que l'image qui suit sont plutôt humoristiques. Le but est juste de détendre l'atmosphère tout en restant dans la thématique. Ce qui fonctionne plutôt bien. Nous arrivons sur un autre point noir de la prélogie "à côté de Jar Jar Binks même Hayden a l’air oscarisable" qui est le personnage alien que l'on retrouve dans les trois épisodes de la prélogie. Sa place est effectivement toute trouvée dans le premier épisode, le couple R2D2 et C3P0 n'est pas encore disponible donc il faut un nouveau personnage pour réaliser ceci. Les épisodes 2 et 3 présentent une version plus serieuse de Jar Jar et lui donne un rôle dans les pouvoirs tous puissants de Palpatine. Il est plus simple de proposer un personnage connu plutôt qu'un nouveau personnage la juste pour proposer au sénat les plein pouvoir du chancelier. L'attaque des clônes à donc plusieurs bug dans son scénario qu'il faudrait étudier de près.

 

Seconde sous partie traitant de l'héroisme du personnage de Dark Vador. Héroisme méconnu et détruit par GL dans la prélogie. Il est un pilote doué et un très bon escrimeur. Jusque la tout va bien mais nous ne sommes pas assez kawaii dans cette article. Dans l'introduction il à tout de même parlé de pokémon et d'écureuils mais ce n'est rien par rapport aux chatons. Car "la gentille planète Naboo [est] pleine [...] de chatons", donc nous surfons sur l'aspet kawaii des chatons nous pas par une vidéo mais pour parler d'un monde. Pour ceux qui chercheraient encore, nous pouvons traduire kawai par super mignon, ou quelque chose dans le genre. C'est super mignons les petits chatons ! "Ah ah ah, l’audience est pliée en deux de rire" non, ce n'est pas la peine, vraiment. "le public en fait une hémorragie interne à force de rire" mince, dans l'action décrite il n'y à ni Jar-Jar, ni C3P0. Les seuls personnages à l'écran sont on ne peut plus sérieux. Les erreurs de scénario qui sont pointées ici ne sont pas sujettes au rire. L'héroisme ne passe donc pas par le fait d'"appuyer sur des boutons au pif" selon l'auteur ( CerberusXt ), contrairement au mal être de certains de ne pas savoir qu'elle décision prendre, le fai de protéger les autres en décidant d'appuyer sur ce bouton au pif est l'acte de bravoure de Anakin. Ensuite tout ne se fait pas sous pilote automatique. Il oublie le moment ou Anakin reprend les contrôle du vaisseau pour éviter les ennemis. Un autre choix prouvant sa bravoure de jeune homme.

 

Un second point pointé fut la scène ou Anakin voit sa main emprisonnée par une pièce métallique. Je ne critique pas le fait que sa main aurai pu être broyée dans l'action. Mais il ne sort sa main qu'après une autre machine découpe la première pièce métallique, non pas par magie. Nous pouvons aisément imaginer  que ... non cela ajoute du grain à moudre inutile. Le fait est que l'épisode 2 à un nouveau bug de scénario. L'héroisme ne devrait pas être confondu à un coup du destin ? Le fait que le destin ne l'aide pas aurai transformé l'acte de bravoure en un acte con. Le fait de foncer tête baisser dans une direction peux faire preuve de bravoure si l'objectif est atteint. Ensuite le chat de schroedinger s'occupe des réalités parralèles. Dans l'épisode 1, le jeune Anakain ne gagne pas la course et s'explose dans le canyon, alors pas de Vador 30 ans après, pas de revanche des siths car ils ne peuvent être que deux ... Le destin doit se mélanger à l'acte d'héroisme pour que cela soit un acte d'héroisme.

 

Troisième sous partie sur la religion. Le fait d'ajouter des références comme la conception immaculée de Anakin serai une référence à Jesus. Cela n'est pas absolument faux. Il se pourrai que GL s'inspire d'histoires existentes pour forger une mythologie crédible. Chose qui ne me dérange pas. Chose qui aussi s'explique dans l'épisode 3, Dark Plagueis pouvait influer sur les midichloriens pour créer la vie. C'est dire que Dark PLageis à créé la vie dix ans avant l'épisode 1, c'est crédible. Puis Dark Sidious retrouve l'être créeé par la force et le prend sous son aile. Oui Dark Plagueis à créé Anakin Skywalker. Sans autre argument dans cette direction je vous l'accorde, mais j'en suis persuadé. Bon apparemment ce ne sons pas des sous parties en fait.

 

Voici pour une premier morceau de critique, j'y reviendrait peut être plus tard mais je pense que le mal est déjà fait. En effet, nous avons déjà notre référence Nazi.

 

Amis lecteurs, merci. Partagez mes idées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article